Top

La bataille alimentaire

Madeleine Wéra-Bussière / Coaching santé  / La bataille alimentaire

La bataille alimentaire

Vous arrive-t-il de vouloir bien faire? Trop bien faire? Au point où vous n’arrivez pas à mieux, au contraire. Vous venez de tout bousiller. Particulièrement avec les enfants. 

Vous vouliez partager un peu de complicité avec votre ado, mais êtes allé trop loin. Votre attitude était juste un peu trop cool pour lui. Vous avez osé mentionner un sujet tabou. Un mot de trop. Il s’est refermé. Vous qui vouliez vous en faire un ami… L’intention était bonne.

Vous arrive-t-il de tellement vouloir le bien-être de vos enfants que vous en créez des extraterrestres intimidés, sans estime et frustrés? 

Comme la fois où vous avez décidé que les bonbons, à l’Halloween, c’était fini.

Que les collations spéciales, à l’école, ça serait un bol de pois chiches germés. Et pourquoi pas en partager à tous les amis; c’est tellement bon pour la santé!

Que le petit gâteau commercial offert si gentiment par la professeure le jour de l’anniversaire de votre fille, ce n’était pas acceptable et qu’elle devait le refuser devant toute la classe.

Pour toutes ces fois où vous avez pris une décision avec votre cœur de parent afin d’améliorer la santé de vos enfants, dans le confort de votre foyer, et que vous les avez lancés, dès le lundi matin, avec votre nouvel idéal lourd sur leurs épaules dans la jungle scolaire. Extraterrestres. Intimidés. Incompris. Frustrés.

Ça m’est arrivé à plusieurs reprises de faire subir bien des traumatismes à mes enfants en voulant leur bien!

Comme la fois où j’ai annoncé à ma fille qu’on mangeait de la lasagne et où elle s’est assise, déjà l’eau à la bouche croyant pouvoir déguster le repas préféré de Garfield – bien fromagé, gratiné, délicieux – mais où elle s’est fait présenter une lasagne crue…

Courgettes crues (pâtes), tomates séchées et noix de cajou (sauce) et noix de macadam concassées (fromage)…

J’y avais mis tellement de temps et d’amour. Un plat plein d’enzymes, de vitamines, de minéraux alcalinisants pour le merveilleux corps de ma petite en pleine croissance! Si vous aviez vu sa réaction! Quelle crise!

Ma période crudivore aura été la plus pénible et difficile de toutes au niveau de ma relation avec elle – et croyez-moi, elle a fait du bacon sur le plancher pendant plusieurs années! 

Belle intention. Magnifique désir de bien faire. Imaginez lorsqu’elle a trouvé le restant de la lasagne dans sa boîte à lunch! Une extraterrestre en crise, rouge comme sa sauce crue!

Trouvez-vous difficile d’appliquer toutes les recommandations qui vous viennent de droite et de gauche à votre réalité, à celle de vos enfants qui se retrouvent constamment à se comparer à leurs amis? 

Des Pattes d’ours, c’n’est vraiment pas ce qu’il y a de plus génial pour la santé, mais c’est tellement pratique et ça achète l’acceptation sociale. Et la paix.

Emballage individuel, bien lustré, dessert homogène, d’une couleur conventionnelle et d’une odeur connue. Terrien. XXIe siècle.

Ça paraît tellement mieux quand on ne peut pas reconnaître les ingrédients et que ça ne vient pas dans un petit pot Masson recyclé!

Toujours est-il qu’on n’en fera pas des enfants forts et allumés à coup de repas individuels trouvés dans les rangées du centre de l’épicerie, loin des frigos, de la fraîcheur, de la nature! 

Alors comment faire pour que vos bonnes intentions passent la première barrière de leurs papilles ou se rendent jusque dans leur boîte à lunch de façon assumée? 

Allez-y une carotte à la fois. Une feuille de kale ici et là. Un petit peu plus chaque jour, chaque semaine.

On apprivoise les papilles gustatives comme un animal sauvage, avec beaucoup de patience. 

On ajoute, on rajoute pour éventuellement avoir le droit d’enlever. Soustraire un peu de sucre, un peu de sel, de colorant, d’ingrédients pour astronautes.

Additionner une pincée de bonnes intentions, d’amour inconditionnel ici et là. Pour ne pas se faire claquer la porte au nez. Il faut choisir ses batailles à ce qu’on dit!

Je suis toutefois convaincu que l’alimentation en est une qui mérite d’être menée de front. Ou par la bande dans certains cas.

Les aliments ont un effet cumulé avec le temps. On n’a qu’à penser à la glycémie. On ne devient pas diabétique de type 2 du jour au lendemain!

Raison de plus de passer à l’action rapidement. Mais la menace de grève de la faim est bien présente et vous ne voulez pas vous y rendre. Ce serait tout un retour à la case départ. Ou peut-être même en arrière. Nos petites bêtes nous voient venir et se tiennent sur leur garde quand tout semble trop beau pour être vrai!

Je vous conseille donc d’être patient avec vos enfants et avec vous-même. Vos papilles ne sont peut-être pas non plus amoureuses du jus d’herbe de blé!

Commencez donc par votre santé en y prenant plaisir. Il sera contagieux. Partagez-le à petite dose et vous donnerez envie à vos enfants de nourrir leur corps et leur tête, pas seulement leur narines et leur langue!

 

10-aliments-a-integrer-pour-une-energie-renouvelee

Ebook énergisant pour vous guider dans vos choix alimentaires simplement.

mwera_admin

No Comments

Post a Comment

})(jQuery)