Top

Le cycle de libération

Madeleine Wéra-Bussière / Non classé  / Le cycle de libération
Détox énergétique

Le cycle de libération

Se libérer, c’est guérir. Que la blessure prenne la forme d’un frein ou d’une fuite  énergétique, d’un poids que vous portez, d’un blocage, d’une douleur chronique, d’un pattern ou croyance limitante, la guérison se veut une ouverture dans l’énergie, une lumière.

 

La libération, bien qu’on la veuille rapide et immédiate, requiert du temps. C’est malheureux d’un point de vue d’efficacité, je vous le donne. Moi aussi, je peux être d’une grande impatience surtout quand il est question du succès de mon entreprise! Toutefois, si on regarde le cycle de libération d’un autre angle, on comprend l’importance de chaque étape et le pouvoir que chacune d’entre elles nous donne sur nous-mêmes.

 

Le cycle de libération en 6 étapes

 

Selon mon approche, la libération se fait en six étapes. Elle forme un cycle qui permet de faire circuler l’énergie vers la sortie.

 

1- L’observation

 

La première étape est l’observation. C’est le pas de recul qui est nécessaire pour passer aux étapes suivantes. C’est l’étape des questions.

 

Qu’est-ce qui se passe? Comment est-ce que je réagis? Pourquoi est-ce que je me sens ainsi?

 

L’observation permet de perdre le focus qui était mis sur le bobo et d’élargir le champ de vision pour voir ce qui se trame autour. Chacune de nos actions peut être vue comme une réaction. Qu’est-ce qui vous fait réagir de la sorte?

 

2- La prise de conscience

 

Là, déjà, vous sentez que ça avance. La prise de conscience fait un grand « Ah! ». C’est la lumière qui se fait en vous, dans votre énergie. Eurêka! Elle est, juste à elle, une immense partie de la libération. Sans elle, cette dernière ne sera pas complète selon moi.

 

Si on n’a pas à comprendre tous les détails du pourquoi et du comment, il est important de comprendre ce qui se passe, le quoi, et de savoir à quoi il est lié pour ouvrir les portes à la libération.

 

Mais la prise de conscience requiert l’observation pour être faite, comme la réponse nécessite une question au préalable. C’est la clé qu’on vient de vous remettre entre les mains, celle qui vous ouvrira la porte qui vous bloquait jusque là d’avancer.

 

Toutefois, avant de la tourner dans la serrure, il faut l’insérer. C’est la troisième étape.

 

3- L’acceptation

 

Voici l’étape la plus cruciale ainsi que la plus ennuyante de toute : l’acceptation. On peut avoir vu qu’il manquait un morceau du casse-tête, pris conscience de l’endroit où il se trouvait, si on n’accepte pas que le puzzle puisse être incomplet sans cette petite pièce, on ne pourra pas le terminer.

 

La libération, la guérison, on la souhaite toutes profondément. Sauf qu’on ne souhaite pas toujours accepter tout ce qu’elle puisse comporter.

 

Toutefois, pour qu’elle puisse être complète, on veut lâcher prise et accepter profondément. On doit baisser les armes, surrender, comme disent les anglophones.

 

Accepter, c’est être vulnérable, mais avec la force de la confiance au cœur. C’est une énergie très puissante qui ouvre les portes à la libération.

 

4- La libération

 

Ça y est, vous y êtes, prête à laisser l’énergie emmagasinée qui vous bloquait se diluer, le blocage se déconstruire, la noirceur s’illuminer.

 

C’est maintenant qu’on a envie de chanter « Alléluia » parce que vous venez tout juste de perdre plusieurs kilos de poids énergétique qui vous gardait petite, fatiguée, lourde.

 

Comme après un grand ménage, vous avez créé de l’espace. Vous y voyez plus clair et sentez maintenant que l’énergie, l’imagination et la créativité peuvent revenir dans cet espace pour y créer de la magie. Votre magie, vos projets.

 

Bien que la libération en tant que telle est déjà eu lieu dans votre énergie, son cycle n’est pas encore terminé (je vous avais dit que ça demandait du temps… et de la patience!). Les deux étapes qui suivent sont cruciales pour que celle-ci puisse tenir en vous sans que vous vous fassiez rattraper par vos maux.

 

5- L’alimentation

 

La libération énergétique crée de l’espace en vous, dans votre énergie. Vous savez que vous ne vivez pas sous une cloche de verre, mais dans un environnement dans lequel vous côtoyez êtres, émotions, désirs, peurs. Bref, ce qui a provoqué vos réactions et actions, vos blocages, existe peut-être toujours ou est prêt à se matérialiser sous une autre forme pour vous tester.

 

Voilà pourquoi le vide ne peut pas exister longtemps. Il veut être rempli. C’est pourquoi une nouvelle énergie bienfaitrice doit prendre cet espace vacant. Une énergie qui saura soutenir vos projets et besoins. Une énergie qui les alimentera.

 

De quoi avez-vous besoin maintenant, pour vous nourrir, alimenter votre bien-être énergétique, votre nouvelle liberté?

 

6- L’observation

 

Pour clore le cycle, je vous propose de venir fermer la boucle en la rattachant au premier point : l’observation.

 

Il me semble primordial d’être consciente jusqu’au bout, du mal-être mais aussi du bien-être. Alors, comment vous sentez-vous maintenant guérie, libérée?

 

Cette dernière phase du cycle de libération vous invite encore une fois à faire un pas de recul pour mieux comprendre où vous en êtes, mais aussi surtout admirer et ancrer en vous ce nouvel état, jusqu’au plus profond de vos cellules.

 

L’observation en fin de cycle, en plus d’ancrer cette nouvelle énergie en vous, permet de reprendre directement la boucle vers une nouvelle libération. Certaines douleurs, blocages, en cachent d’autres. L’énergie est créée de couches. Vous êtes donc maintenant à même de voir si autre chose, dans votre énergie, a besoin d’être libéré.

 

La cycle de libération est, pour moi, de la véritable magie en action. Et, vous l’aurez remarqué, ne dépend de personne d’autre que vous, car vous êtes la seule à pouvoir l’accomplir de A à Z ou de 1 à 6.

 

Votre libération, votre guérison, ne dépend que de vous. Vous en êtes responsable à 100%. Oui, ça fait mal. Oui, c’est dur sur l’ego. Oui, c’est inconfortable.

 

Mais la responsabilité, c’est la puissance brute.  Et elle rugit. Et le rugissement, je vous l’accorde, peut faire peur. Mais je vous invite à lui laisser une place dans votre bas ventre, au cœur de votre chakra sacré. Laissez-vous l’opportunité d’exprimer votre pleine puissance avec courage. Laissez-vous l’opportunité de guérir de vos maux et blocages.

 


 

Je vous invite à venir expérimenter ce cycle de libération, à venir créer de l’espace en vous en prenant part à la détox énergétique qui commence à la fin septembre. Si vous avez besoin de vous libérer d’un poids, de guérir une blessure, c’est l’espace qu’il vous faut. En toute conscience et bienveillance, je vous y guiderai.

 


 

mwera_admin

No Comments

Post a Comment